Ecologie

Inventaire de la biodiversité communale : Observons les reptiles du 1er au 15 août

3 août 2021 Mairie STMA

Inventaire de la biodiversité communale : observons les reptiles du 1er au 15 août

Nous vous invitons à participer à l’inventaire de la biodiversité communale, du 1er au 15 août en observant les reptiles. Bien que nous paniquions souvent à leur vue, ces deux espèces à sang froid sont pourtant inoffensives.

Les espèces du moment, les observer pour mieux les protéger

Les reptiles

L’Orvet fragile (Anguis fragilis), le serpent de verre

Orvet fragile

L’orvet fragile  fait partie des reptiles mais ce n’est pas un serpent ! En réalité, il s’agit d’un lézard sans pattes : comme lui, sa queue peut se casser pour servir de leurre à un prédateur qui l’attaquerait ! C’est d’ailleurs ce qui justifie son nom « fragilis », ou plus familièrement « serpent de verre ». Pourtant son plus proche parent est le varant.

Bien qu’il s’agisse d’une espèce apparentée aux lézards, l’orvet n’a pas de membres et a une allure serpentiforme. De couleur brun gris  avec un corps allongé recouvert d’une peau lisse et brillante ; sa tête est courte et son museau arrondi. Sa taille est oscille entre 30 et 50 cm.

Il est un allié précieux des jardins puisqu’il est un grand consommateur de limaces.

A la différence des serpents, l’orvet comme les lézards peut fermer les paupières.

La couleuvre à Collier (Natrix natrix), une excellente nageuse

Couleuvre à collier

La couleuvre à collier est une excellente nageuse  et chasse souvent le long de l’eau à la recherche de grenouilles, de crapauds et de salamandres. Elle aime aussi les petits vertébrés tels que les rongeurs, les poissons et les lézards.

On la reconnaît à ses deux taches blanc-jaune et noires derrière la tête. De couleur gris, brun ou vert olive avec un ventre et une gorge blancs, ses yeux sont jaunes et ses pupilles rondes.  Sa taille est comprise entre 50 et 120 cm.

Quand elle se sent menacée : elle feint la mort. Elle se retrourne sur le dos, ouvre la bouche, sort sa langue et tourne les yeux pour faire disparaître ses pupilles et /ou dégage une odeur nauséabonde pour leurrer son prédateur.

Pour participez, deux possibilités

Notez vos observations sur www.faune-cher.org ou par mail à sebastien.brunet@nature18.org

Retrouvez l’ensemble des animations proposées par Nature 18

 


ActualitésEcologie

Ces actualités peuvent vous intéresser

Inauguration des jardins partagés et collectifs : Retour en images
InaugurationInauguration des jardins partagés et collectifs : Retour en imagesInauguration des jardins partagés et collectifs : Retour en images Ce matin avait lieu l’inauguration des jardins partagés et [...]
Escapades nature 2024 : Un réseau d’espaces naturels sensibles à découvrir
Patrimoine naturelEscapades nature 2024 : Un réseau d’espaces naturels sensibles à découvrirEscapades nature 2024 : Un réseau d’espaces naturels sensibles Grâce aux actions conjuguées du Conseil Départemental du [...]
En mai à Saint Martin : Le programme des animations
AnimationsEn mai à Saint Martin : Le programme des animationsEn mai à Saint Martin : Le programme des animations